Pour quelles raisons le marché des changes fluctue-t-il ?

Argent June 8, 2017

Stewart

Parce que nous savons à quel point il aime les défis, nous avons demandé à notre responsable financier de résumer les raisons pour lesquelles le marché des changes est en ébullition permanente… Et ce en une phrase! 

Le regard de Greg, traduisant en premier lieu un certain étonnement, a vite été remplacé par une expression déterminée. Puis il déclara: “Tout se résume à une histoire d’offre et de demande. Si à tout moment la demande dépasse l’offre alors le marché grimpe quasi-automatiquement”.

Si seulement c’était si simple… Comme nous l’avons développé il y a quelques semaines dans notre premier article “Comprendre le fonctionnement du marché des changes”, c’est un domaine compliqué.

Regardons de plus près ce qui influence le marché (vous allez comprendre sans être un économiste, un mathématicien ou un expert).

Qui sont les acteurs qui impactent le marché ?

Les mouvements du marché sont provoqués par la vente ou l’achat de grandes quantités d’argent. Voici les groupes qui achètent, et ceux qui vendent:

  1. Les banques commerciales et d’investissement gèrent leurs propres comptes, facilitent les commandes de devises passées par leurs clients et investissent leur trésorerie (principalement ce que vous, particuliers et entreprises, avez déposé à la banque).
  2. Les fonds et autres Institutions financières (fonds de pension, compagnies d’assurance) cherchent un bon retour sur investissement à la fois pour l’argent géré pour leurs clients et pour leur propre compte ; ainsi, investir dans les bonnes devises fait partie de la gestion du portefeuille.
  3. Les entreprises cherchent généralement à minimiser le risque de change dans tout stock de devises étrangères, et certaines d’entre elles peuvent vouloir placer leur supplément de liquidités. Ils planifient par exemple le cout de futures importations, ou gèrent le chiffre d’affaire lié aux exportations.
  4. Les banques centrales tendent à réguler les déséquilibres économiques et financiers en influençant l’évolution les taux de change.
  5. Les particuliers ne sont pas des acteurs majoritaires bien qu’ils occupent un rôle de plus en plus important.

 

 

Pourquoi achète-t-on des devises ?

À la différence de David Copperfield (ou peut-être exactement comme David), nous n’avons pas le pouvoir de lire dans les pensées ici chez WeSwap (ce qui est très frustrant), mais nous imaginons que votre première réponse a été : « pour les emporter en vacances ».

Bien sûr, vous avez raison. En tant que voyageurs/consommateurs, c’est notre principale préoccupation: obtenir de l’argent dans la bonne devise pour se divertir.

Une autre raison pourrait être de payer quelqu’un dans un pays étranger, ou d’acheter des produits étrangers.

Mais les sociétés comme les banques, les fonds spéculatifs et les entreprises achètent des devises à une échelle bien plus importante. La raison? Ils essaient de gérer leur propre portefeuille : à la fois pour augmenter leur profit et pour diversifier leurs propres risques (cf. les acteurs – les entreprises multinationales)

 

Pourquoi vend-on des devises ?

De nouveau, en tant que voyageurs, la réponse évidente est : ” nous revenons de nos vacances avec des surplus de livres, de dollars, ou autres monnaies et nous ne savons pas quoi en faire.”

Un autre moment où vous pourriez avoir de la monnaie à vendre? Après avoir réalisé une transaction dans un pays étranger. Admettons qu’un acquéreur achète votre bien et que vous soyez payé en livres sterling, vous pourriez vouloir les échanger pour des euros.

De même, supposons que vous possédiez une devise à une plus grande échelle (en raison d’investissement préalable, de revenus d’une vente). Vous estimez désormais qu’elle n’offre pas ou n’offrira pas le meilleur rapport bénéfice/risque. Vous pensez qu’elle pourrait perdre de sa valeur (souvenez-vous des Anglais qui détenaient des euros lorsque la Grèce a subi la crise économique), rendant la situation trop risquée (comme avoir 100% de votre fortune en euro lorsque vous souhaitez passer votre retraite en Thaïlande).

Vous pourriez aussi vouloir diversifier votre portefeuille et vous défaire d’une devise.

Dans les cas énumérés ci-dessus j’achète ou je vends en fonction de mon évaluation de la profitabilité et du risque d’une devise.

 

 

Mais comment calculer ces derniers ?

Les acteurs importants ainsi que les individus qui investissent dans les devises cherchent toujours un retour sur investissement. Pour un niveau de risque acceptable donné ils cherchent la meilleure valeur présente sur les marchés.

En ce qui concerne la valeur des devises, celle-ci est mesurable avant tout grâce à leur taux d’intérêt : les intérêts versés agissent comme les dividendes que recevrait un actionnaire.

Plus le taux d’intérêt d’une monnaie est élevé, plus vous gagnez de l’argent. Il est bien moins intéressant de déposer 100 dans la devise Y qui rapporte 1% que dans la devise X qui vous rapporte 10%, (tant que X ne perd pas de sa valeur avant retrait). En effet si je vous paie un cornet de glace, vous ne souhaitez pas qu’il fonde avant de l’avoir en main propre.

Si vous désirez réduire le risque général de vos placements (même si cela peut rapporter moins) investissez dans la devise d’un pays économiquement et politiquement stable dont la croissance et l’inflation sont régulières.

Pour un Britannique le jour précédent l’élection de Trump (ne sachant pas ce qui allait arriver), il valait mieux avoir des yens japonais en poche plutôt que des dollars américains. A moins d’aimer les paris bien sûr! Le yen (considéré par les investisseurs comme une valeur sûre) a également augmenté pendant le Brexit comparé à la livre.

Ce qui change la donne.

 

Quels sont les développements qui poussent ces “acteurs” à acheter ou vendre soudainement ?

Les spécialistes du marché surveillent beaucoup de domaines différents et spéculent sur ce qui va se produire.

Ils sont grossièrement répartis en deux catégories :

  1. Les actualités et les annonces dans le domaine économique qui suggèrent un mouvement des taux d’intérêts (décisions prises par la Banque Centrale, par rapports d’inflation, par chiffres du chômage, par chiffres du PIB, par prix du pétrole relatifs aux taux d’intérêt).
  2. Un environnement risqué et changeant (élections, géopolitique, menaces terroristes, accords économiques).

Chaque fait d’actualité aura une influence sur l’attractivité d’une devise qui fluctuera de manière plus ou moins importante. Il peut suffire d’une rumeur stipulant qu’un fond spéculatif achète et tout le monde se précipite pensant qu’il doit y avoir une bonne raison.

 

Tout n’est pas encore très clair ? Faites-nous savoir ce que vous en pensez dans la section des commentaires ci-dessous, et nous vous répondrons rapidement. Restez à l’affût de notre troisième article : “Y a-t-il un bon moment pour échanger des devises ?”.

0 commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée

Les champs marqués * sont obligatoires